Moins de Cash, une Aubaine pour le Marketing…
sachet_the  Acquisition Off Line

Moins de Cash, Une Aubaine pour le MarketingPour se lancer dans la Vente à Distance, quel que soit le canal, il faut « brûler beaucoup de cash », surtout au départ, mais investir sans savoir ce que ça rapporte ne permet pas de créer une activité rentable. Et donc risque de décevoir tout le monde : le créateur, l’investisseur et le client qui perd un de ses fournisseurs à qui il a fait confiance.

Vous avez la puissance, nous avons la maîtrise !

Pour parodier  la baseline PIRELLI, si vous avez la puissance, nous avons la maîtrise :

http://dai.ly/xig35v

Plusieurs centaines de milliers d’euros d’investissement nécessaires en BTOC…

On ne peut pas espérer se développer rapidement sur Internet si l’on investit par plusieurs centaines de milliers d’euros. Pour une simple raison : un client coûte cher et est peu fidèle, comparé au postal.

Admettons que vous souhaitiez avoir 5 000 clients à la fin de la première année d’exercice et que chaque vente génère un chiffre d’affaires de 30 € TTC.

Pour acquérir ces 5 000 premiers clients, vous allez passer par différentes méthodes d’acquisition sur des supports digitaux : e-mailing, adwords, affiliation, co-registration,… Tous ces dispositifs vont vous permettre de collecter des leads, c’est-à-dire des personnes potentiellement intéressées par vos produits. Si vous faites très bien le métier, vous achèterez vos leads, disons 0,5  €, et vous convertirez peut-être 1 % de ces clients potentiels, soit 50 € le coût d’acquisition. Comme il vous faut 5 000 clients, nous sommes déjà à 250 000 euros rien que de budget d’investissement pour acquérir les 5 000 premiers acheteurs d’un produit à 30 € TTC. S’y ajoute les frais de structure, de personnel, de stock, de livraison…

Ces 5 000 premiers clients, une fois acquis, seront fidèles à 20 % si tout va bien et dépenseront dans l’année qui suit leur acquisition entre 50 et 100 €, soit un chiffre d’affaires à 100 000 €. Ce n’est qu’à cette étape que le chiffre d’affaires généré par les 5 000 clients est égal à l’investissement marketing. Mais vous n’avez plus que 1 000 clients ! Il va donc sans cesse falloir remettre du charbon dans la machine pour faire croître sa base de clients jusqu’au point mort et ensuite gagner de l’argent.

LE R.O.I. revient en force

Beaucoup de cash a été disponible ces 10 dernières années pour le développement du e-commerce. Tant mieux. Aujourd’hui, il y a un peu moins de cash et on regarde davantage les résultats. Une aubaine pour le marketing. Et surtout pour les sociétés comme la nôtre qui accompagnent leurs clients avec des tableaux de bord précis permettant de connaître l’investissement possible pour recruter un nouveau client. Pour chacun des leviers de conversion. Et de partir sur des budgets et des investissements moins dispendieux, mais mieux maîtrisés

bulle_commentaires  0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *