Opération Mailing : LA méthode pour avoir rapidement une idée du taux de retour de sa campagne…
sachet_the  Plan fichier

Ce qu’il ya  de toujours étonnant dans les métiers du Marketing Direct, c’est de pouvoir prédire et calculer des rendements.

En effet, on pourrait penser que prévoir le résultat pour recruter des donateurs, des abonnés à un magazine ou des acheteurs de « pendules oiseaux » ou d’ « arbres à œufs » (il s’en est écoulé des milliers dans les années 90), est impossible.

Et pourtant après 2 ou 3 campagnes avec une offre, une cible et un moment définis, il n’y a déjà presque plus de surprises sur les taux de retour à attendre.

Bien sûr, les bonnes et mauvaises campagnes sont encore possibles, d’autant que le moindre rendement à la hausse ou à la baisse de quelques dixièmes de pourcent sur des dizaines ou des centaines de milliers d’envois impactent la rentabilité finale. D’où l’intérêt essentiel des tests.

Aidez-vous du Double Day…

Quand vous réalisez votre opération de recrutement ou de fidélisation par mailing, vous êtes curieux et pressé d’avoir un peu de visibilité sans attendre tous les retours de la campagne. Surtout qu’en mailing, les retours s’étalent sur 6 à 8 semaines environ, même si sur la fin la courbe des retours prend surtout la forme d’un encéphalogramme quasiment plat.

Pour gagner en visibilité et vous faire une idée du rendement de votre campagne, notez dans un tableur, dès le premier jour de remontée significatif de vos enveloppes retour, le nombre de commandes ou de dons et la date. Puis répétez l’exercice chaque jour.

A la fin des remontées, faites la somme des retours puis regardez à partir de combien de jours vous avez eu 50 % des remontées. C’est souvent au bout de 6 à 8 jours. Vous venez de calculer votre Double Day.

Mieux qu’une boule de cristal…

Une fois ce repère connu, à la prochaine campagne vous pourrez anticiper très rapidement le taux de retour probable de votre opération, parce que cette mesure là, au bout de combien de jours de remontées de mailing ai-je réalisé 50 % de mes ventes, est presqu’aussi fiable qu’une boule de cristal.

Par contre, il faut 2 conditions : que la Poste vous délivre chaque jour les retours et que votre prestataire, si les courriers n’arrivent pas directement dans votre société pour être traités (c’est ce qu’on appelle le fulfilment), vous fournisse chaque jour les quantités reçues.

Essayez, vous allez devenir accroc car vous allez « devancer » le temps et vos résultats… à venir.

bulle_commentaires  0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *