Rappel de quelques règles simples pour un site e-commerce…
sachet_the  Plan fichier

Axe-Net, société spécialisée daOnline shopping, blue mouse in the shape of a shopping cartns la création de site web et le SEO, publie chaque semaine d’excellents articles sur ces sujets. Cette semaine, un article issu de son blog avec qui nous partageons la même conception d’un site web réussi.

Sites web : la simplicité est votre meilleure alliée (article paru le 1er novembre)

Vos visiteurs perdent leur temps à déchiffrer des polices illisibles. Les 200 entrées de vos méga-menus sont un défi au cerveau humain ?

J’invite aujourd’hui Chob qui part à la chasse à la complexité, ennemi N°1 d’une expérience utilisateur réussie.

Un projet digital est souvent une histoire de compromis

La Direction générale veut imposer sa couleur préférée. Différents services insistent pour mettre un lien vers leur contenu en page d’accueil parce que sinon-les-gens-y-trouvent-pas.

Au fil du temps, le « à peu près cohérent » devient un grand n’importe quoi. C’est un peu comme si les galeries Tartampion avaient décidé de mettre en vitrine l’intégralité de leur stock. Les mécontentements grondent, les échos négatifs se multiplient. Le site ne remplit plus sa fonction et n’atteint plus ses objectifs. Il faut changer quelque chose, mais par quoi commencer ?

Je vous propose quelques pistes à explorer, avec la simplicité comme ligne directrice principale. Bien entendu, ce qui suit doit se décliner en fonction de vos objectifs et de vos cibles prioritaires. Si vous n’êtes pas au clair sur ces aspects, commencez par ça. Écrivez vos objectifs, vos indicateurs de résultats, décrivez vos publics prioritaires sous forme de personas… et revenez lire la suite.

“La simplicité est la sophistication suprême ” disait Léo (Léonard de Vinci).

Simplicité et navigation

  • Méga-menus, mini-UX

Les méga-menus ont leurs adeptes… chez les concepteurs de sites.
Pour les utilisateurs, c’est bien souvent la confrontation directe avec une liste de liens souvent indigeste. Sur le site de la Fnac, un outil d’analyse de liens comptabilise 992 liens.
Quel cerveau humain est capable d’évaluer 993 possibilités avant de faire un choix ?

Comparez avec paris.fr. 3 liens pour s’informer, 1 lien pour participer, 1 autre pour créer son compte. Quand vous allez scroller la page d’accueil, vous entrez progressivement dans les informations et les services proposés, sans jamais risquer l’indigestion, malgré un nombre de contenus incalculable.

rappel-regles-simple-ecommerceUne foule de liens qui reste digeste.

  • Une recherche dans votre moteur

C’est là qu’intervient le moteur de recherche. Cette arme fatale va pallier des arborescences intrinsèquement imparfaites quand on est sur des sites qui ont cette densité de contenu.
Le moteur de recherche donne le pouvoir à l’utilisateur. Beaucoup ont du mal à l’accepter. D’autres se souviennent que le web était dominé à une époque par un annuaire (Yahoo!) avant qu’un moteur de recherche à l’interface simplissime ne vienne tout emporter.

Simplicité et contenu

  • Écrire simplement pour être lu

Là encore, il faut veiller à l’estomac cognitif des utilisateurs. Un contenu digeste est bien écrit et visuel. Rappelons les ingrédients de la recette : des mots simples et courts, des phrases simples et courtes, la voix active. Hiérarchisez l’information, placez l’essentiel au début.

« Les journalistes ne doivent pas oublier qu’une phrase se compose d’un sujet d’un verbe et d’un complément. Ceux qui voudront user d’un adjectif passeront me voir dans mon bureau. Ceux qui emploieront un adverbe seront foutus à la porte. » G. Clémenceau

  • Etre visuel pour être compris

Pour faciliter le transit intellectuel, vous baliserez le contenu avec des titres explicites, des intertitres. Enfin, le contenu sera illustré. Du simple schéma à l’infographie interactive, du podcast à la vidéo, les armes de compréhension massive sont nombreuses.

Simplicité et design

En plus des illustrations, vous porterez votre attention sur quelques éléments.

  1. Préférez un nombre limité de typographies, choisissez-en des lisibles et rapides à charger. Même Google le dit pour chaque Google Font.
  2. Souvenez-vous des principes d’accessibilité et éliminez les textes en majuscules, en italiques, en souligné.
  3. Aérez l’interface avec des espaces blancs, qui valorisent en creux vos contenus.
  4. Vérifiez les contrastes de couleur.

Mettre de côté la sidebar

Soyez impitoyables avec les éléments parasites en assumant des choix difficiles, en supprimant par exemple la sidebar. Vous êtes sceptiques ? Faites donc une analyse statistique et comparative entre les liens du contenu central et ceux de votre colonne de droite.

Les habitués d’AxeNet et les pros du SEO connaissent peut-être Brian Dean. Il affirme dans un billet que seuls 2% des visiteurs cliquaient sur son Call-to-Action, qu’il mettait dans sa sidebar…

Simplicité et technique

  • Propre et accessible

La simplicité commence par un code propre, respectueux des standards du W3C et de l’accessibilité. Réaliser un site accessible peut être vécu comme une contrainte, mais également comme l’opportunité de choisir des solutions sobres et simples.

  • Léger et rapide

Vous mettrez également toutes les chances pour un temps de chargement le plus réduit possible : gestion du cache, images optimisées, chargement différé des javascripts, compression gzip, etc. Si vous utilisez un CMS, WordPress par exemple, virez le maximum de plugins au profit de hacks qui rempliront les mêmes missions.

La simplicité peut encore trouver d’autres applications, comme dans la gestion de projet par exemple. La simplicité connaît aussi ses limites et comme disait Albert (Einstein) :

« Tout devrait être rendu aussi simple que possible, mais pas plus. »

Pour conclure

L’intérêt de cette chasse aux parasites ergonomiques, graphiques ou éditoriaux est de se concentrer sur l’essentiel. Une fois votre site réduit à l’essentiel, vous pourrez alors rajouter des petites touches éditoriales et visuelles pour donner de la vie et de la personnalité.

L’article est consultable en cliquant ici.

bulle_commentaires  0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *