Sois sénior, riche mais cache-toi…
sachet_the  Séniors et Hauts Revenus

seniors hauts revenusLe sénior souffre d’un déficit d’image. Soit il a 50 ans et l’entreprise s’en sépare de bon cœur, soit il a 60 ans ou plus et ma foi, les marques, les agences et les média pensent qu’il n’est plus intéressant pour la société de consommation et d’image dans laquelle nous vivons.

Les riches souffrent d’un déficit d’image. Avoir de l’argent, c’est soit l’avoir mal gagné, soit ne pas avoir assez partagé. Principe d’égalité oblige.

Pourtant, par leur consommation, leur épargne et le transfert d’argent dans les familles, les séniors  et les riches font tourner l’économie.

Et ce qui est vrai pour l’économie en général l’est particulièrement pour nos secteurs d’activité traditionnels : la presse, la VPC et la collecte de fonds.

Bien que ces secteurs souffrent de jeunisme à divers endroits, ils savent très bien que leur cœur de cible est là :

– la presse : un abonné en France, quel que soit le titre, a le plus souvent franchi la barre des 50 ans et a une CSP plus élevée que la moyenne ;

– la VPC : les gros bataillons d’acheteurs en vente à distance ont le plus souvent 50 ans et plus, même avec l’arrivée du e-commerce ;

– la collecte de fonds : un donateur a plus de 50 ans. Et les dons ISF possibles grâce à la loi ISF/TEPA ne peuvent être obtenus qu’auprès des riches. Et c’est tant mieux pour les bénéficiaires.

On trouve des pans entiers de l’économie qui vivent grâce aux séniors et aux hauts revenus.

Alors pourquoi – non pas les réhabiliter – mais accepter de porter sur eux un regard bienveillant pour qu’ils se sentent fiers de ce qu’ils sont. Avec la fierté vient la confiance. Et la confiance est le moteur de l’économie. Qui peut dire que nous n’en avons pas besoin ?

bulle_commentaires  0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *