Ah, si on pouvait asiler dans tous les colis…
sachet_the  VPC, VAD

Si on pouvait asiler dans tous les colisLa technique de l’asile colis, le fait pour un annonceur d’insérer le message d’un autre annonceur dans ses propres colis, n’est pas nouvelle dans le monde du marketing direct. En revanche nous constatons depuis deux ou trois ans un net retour de ce média en recrutement.

Raisons structurelles et/ou conjoncturelles

On distingue deux raisons principales dans l’utilisation de l’asilage. Tout d’abord celles des grands VADistes qui ont toujours utilisés l’asile-colis comme une technique de recrutement à moindre coût en parallèle des autres média (mailings, encarts presse, téléphones …). Cette famille d’annonceurs utilise donc « structurellement » l’asile colis comme canal de développement.

Par opposition, il y a les sociétés qui actionnent ce levier pour des raisons « conjoncturelles » car ils constatent une baisse de leurs rendements de prospection via les mailings adressés, les ROI grimpent en flèche, ils n’arrivent pas à renouveler l’offre, d’autres leviers comme l’asile-presse deviennent coûteux…

Autant de raisons qui les poussent à orienter ou augmenter leur budget de prospection vers l’asile-colis.

Qualités Intrinsèques de l’asile-colis et Règles de Bonne Conduite

L’asile-colis représente une alternative séduisante dans une période compliquée pour les responsables de prospection tiraillés entre des obligations de recrutement et de rendement.

Tout d’abord l’impact économique en prospection. L’asile-colis est avant tout un marché « d’échange », tu insères mon message dans tes colis et j’insère le tien dans mes colis, et en plus il n’y a pas de frais postaux. Quand on sait que le timbre c’est 50 % du prix d’un mailing et que ça peut aller au-delà avec des dispositifs tels que l’enveloppe retour « Prêt à Poster Réponse », on en mesure vite l’économie !

Plus de PND (Plis non Distribués) ! Aucun risque de non distribution (sauf cas exceptionnel) car le client attend Sa commande, Son cadeau qu’il S’est offert !

Les asileurs (ceux qui insèrent votre message dans leurs colis) respectent certaines règles :

  1. les messages sont jetés sur le dessus de la commande (éviter les asiles factures ou les asiles mis sous blister).
  2. On ne doit pas trouver dans un même colis plusieurs sociétés commercialisant la même offre
  3. Les plannings d’insertions sont le plus souvent réservés plusieurs mois à l’avance et respectés. Dans tous les cas, demandez un état mensuel de vos insertions.

L’asile colis : Passerelle Marketing Direct entre VPCistes  et E-commerçants ?

L’asile-colis reste encore avant tout une technique utilisée par les VPCistes traditionnels qui ont l’habitude, entre concurrents, d’échanger  leur capacité d’insertions.

Mais compte tenu

  • De la difficulté à recruter de nouveaux clients sur certains marchés,
  • Du faible coût d’un asile-colis
  • Du fait également que l’asile-colis permet de lisser dans le temps le recrutement de nouveaux clients grâce à des insertions tout au long de l’année,

l’asile-colis est devenu un produit recherché ! Pour cela, 2 solutions : convaincre les annonceurs « traditionnels » qui n’ouvrent pas encore leur colis de le faire. Ou bien se tourner vers les e-commerçants.

Ces derniers offrent  2 gros avantages : le volume (en-dessous de 100 000 colis par an, l’asilage n’est pas vraiment intéressant) et le ciblage (civilité, âge, famille de produits…).

Alors que les e-commerçants les plus importants arrivent sur des modèles proches des VPCistes traditionnels et que ces derniers cherchent encore les ingrédients du succès pour être performants sur la toile, on peut imaginer sans trop se tromper que l’asile colis , canal simple, économique et bon marché peut servir de premières mises en relation entre « les anciens et les modernes ».

bulle_commentaires  0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *