Pour votre R.O.I., plutôt CPC ou CPM…
sachet_the  Webmarketing

Comme nous travaillons à l’acquisition de nouveaux clients sur le web avec une forte contrainte de Retour Sur Investissement, on préconise le plus souvent des modèles de rémunération à la performance. En clair, vous ne payez que pour les clics (CPC ou Coût Par Clic) sur vos annonces publicitaires (e-mail, newsletter, co-registration, display, sondage…) comme avec Google.

La règle est simple : 1 « juste » clic = 1 « juste » prix.

Cependant, il nous arrive d’avoir des divergences sur l’appréciation du clic dans les campagnes e-mails par exemple. En effet, ne doivent être considérés comme des clics facturables que ceux qui renvoient vers le site de l’annonceur. Un lien de désinscription par exemple n’est pas un clic facturable. Faites-vous remettre les rapports du routeur si vous avez un doute.

Un clic n’est pas forcément  une visite, encore moins un achat.

Un clic ne garantit pas forcément une visite. Il a pu se passer divers évènements entre le clic et le chargement de la page de destination sur votre site qui mettent fin à la visite avant même qu’elle n’ait lieu.

De même un clic ne garantit pas une visite… unique. Un même internaute a pu cliquer plusieurs fois sur votre message, au même moment ou à un autre, et donc il aura fait plusieurs visites. C’est un visiteur. Comme dans le commerce traditionnel, vous pouvez visiter plusieurs fois la même semaine le même magasin.

Évidemment, chaque visite sur votre site à la suite d’un clic dans un e-mail de promotion par exemple n’aboutit pas à une vente. Loin de là. Les taux observés aujourd’hui sont plutôt de 1 % : 100 visites = 1 vente.

Pour faire un bref calcul, si 10 000 clics aboutissent à 8 000 visites, vous pouvez tabler sur 80 ventes. Évidemment ça  dépend de l’offre, du prix moyen, du moment… mais c’est une bonne base.

Allons plus loin. Si le clic est facturé 0.9 €, il vous faut un panier moyen de 112,5 euros (10 000 clics*0.9 € = 9000/80 ventes = 112.5 €) pour couvrir vos frais.

Mais dans le e-commerce, comme dans la Vente à Distance en général, on investit dans le recrutement et on gagne de l’argent en fidélisation. A vous de savoir combien vous pouvez investir en recrutement en fonction du chiffre d’affaires, et surtout de la marge que peut générer un nouveau client sur 24 mois par exemple.

Petit exercice pour les vacances…

Et si vous aviez loué des adresses e-mails au CPM (Coût Pour Mille), combien auriez-vous eu de clics pour un budget de 9 000 euros ?

Admettons que vous achetiez au CPM 20 € HT (soit 20 € HT les mille adresses e-mails), que le taux d’ouverture soit de 10 % et le taux de clics sur les e-mails ouverts de 10 %, combien auriez-vous générer de clics pour la somme de 9 000 € ?

Réponse A : 450 soit 9 550 de moins qu’au CPC

Réponse B : 4 500 soit 5 500 de moins qu’au CPC

Réponse C : 9 000 soit 1 000 de moins qu’au CPC

SI vous avez un doute sur le résultat ou sur arbitrage entre CPM et CPC, un seul numéro : 01 69 94 12 80.

bulle_commentaires  0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *