VAD et E-commerce : 2 sociétés qui s’affranchissent de la grande distribution…
sachet_the  Acquisition On Line

Online shopping, blue mouse in the shape of a shopping cartBousculer les habitudes et faire de la VAD un nouvel espace de vente en créant de nouveaux usages.

C’est le pari de 2 sociétés qui écartent le canal de vente habituel, la grande distribution, pour mieux se rapprocher de ses clients :

Carrédeboeuf et son accroche : le boucher qui vous livre à domicile
Bigmoustache et son accroche : Economisez, recevez vos lames chez vous à votre rythme

Voilà donc deux sociétés qui voient plus d’avantages que d’inconvénients à faire de la vente à distance pour concurrencer les mastodontes de leur secteur.

Où quand la créativité d’entrepreneurs croise l’agilité d’Internet au service de clients prêts à se laisser séduire.

5 Avantages pour le client :

Pour le client, vous et moi, les avantages sont les suivants :

1 – L’assurance de la qualité des produits

2 – Pas besoin de se déplacer en magasin

3 – Le volume d’achat s’adapte à mon rythme de consommation

4 – Un service clients disponible qui accepte de remplacer le produit en cas de problème

5 – Si vous déménagez, vous êtes sûr de retrouver le même niveau de service quel que soit l’endroit en France.

 

5 Avantages pour l’entreprise :

Pour l’entreprise, les avantages sont multiples :

1 – Ne pensez qu’à ses clients et à la qualité de ses produits

2 – Plus d’intermédiaire ce qui permet de pouvoir « coller » aux retours clients

3 – Une fidélité accrue via l’abonnement, le service, la facilité d’approvisionnement… et grâce au CRM.

4 – Possibilité de faire de ses clients des parrains, des ambassadeurs

5 – Elargir la gamme des produits et services en fonction des demandes clients.

Encore BRAVO à ces entrepreneurs qui ont eu l’audace de faire du canal web la possibilité de s’affranchir de la grande distribution, synonyme de prix bas, de foule, de temps perdu, de manque de conseil, de « parcours subi » dans quantité de rayons,…

En tant que fabricants ou intermédiaires de négoce, ils vont devoir apprendre la prospection directe BtoC, la fidélisation, la gestion de la relation clients, le multicanal, l’exploitation de la donnée… bref, les métiers du marketing, seules solutions pour  leur permettre de ne pas subir les contraintes de budget et de compression des marges de la grande distribution et d’avoir la satisfaction d’avoir au quotidien une relation directe avec leurs clients.

J’entends déjà les adeptes du « Oui mais » professer que tout ne peut pas se vendre en VAD. Ah bon, comme quoi ?… What else (Vous souvenez-vous où vous achetiez votre café avant Nespresso) !

bulle_commentaires  0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *