Bande dessinée

Par deux fois cette semaine mes interlocuteurs ont eu ces mots… malheureux : « nos clients sont séniors, malheureusement ».

Est-on tombé si bas dans le respect de ses clients, des séniors, de monsieur et madame tout-le-monde qui, parce qu’ils vieillissent, sont moins respectables ?

Est-on tombé si bas que 35 % de la population doit être étiquetée comme non désirable pour une marque ?

Est-on tombé si bas que le jeunisme soit la seule fierté des communicants au sens large, qui parce qu’ils ciblent les jeunes, pensent rester jeunes ?

Est-on tombé si bas que mes deux interlocuteurs, l’un est sénior et l’autre le sera bientôt, s’excluent de fait eux-mêmes de la société ?

Est-on enfin tombé si bas que le comportement même de ses salariés donnent raison aux DRH peu scrupuleux qui un jour les convoqueront pour leur dire : vous êtes sénior, malheureusement !