Représentation d'un texte

Tiens, voilà un titre qui pique votre curiosité, qui éveille votre attention.

Que se cache-t-il derrière l’expression « les mots de la vente » ?

Rien que vous ne sachiez déjà. Tout dès qu’il s’agit de se mettre devant son ordinateur ou sa feuille blanche et de rédiger un message qu’on souhaite envoyer à des milliers de personnes pour déclencher une interaction.

Car c’est bien l’enjeu du copywriting : convaincre vos lecteurs de vous suivre dans votre aventure.

Et ce savoir-faire ne s’improvise pas, même si vous êtes le fondateur de votre société. Surtout si vous êtes le fondateur, car votre motivation, vos raisons personnelles ont peu de chance d’intéresser un futur client. Un journaliste, sûrement, mais pas un client.

Ce qui l’intéresse le client, ce n’est pas vous, c’est lui ! Et en quoi ce que lui proposer va le faire réagir au point de sortir sa carte bleue.

Voilà votre seul but en écrivant pour vendre. Et que ce soit une longue lettre papier, un e-mailing, un descriptif produit, un script d’appel, un encart jeté dans un magazine, la rédaction de votre message doit avoir les ratios de vente d’un bon vendeur en magasin !

Car c’est l’une des facettes du copywriting, m’adresser uniquement à toi lecteur. Comme un vendeur en magasin ne s’adresserait qu’à toi.

Et non pas à la population massive agglutinée de téléspectateurs en prime time le dimanche soir. Mais bien à toi. Parce qu’après après avoir capté ton attention jusqu’à lire ces lignes, ton seul désir doit être de m’écrire pour savoir comment challenger un de tes textes de vente que tu ne trouves pas assez percutant, personnalisé, irrésistible… bref vendeur.

Attention toutefois, pour être désiré il faut être désirable. Et il faut que ton produit ou service soit bénéfique pour les personnes auxquelles elle s’adresse. Et les bénéfices ne sont pas forcément pécuniaires, loin de là. Quand on écrit pour la presse, la collecte de fonds ou un site de loisirs culturels, il y a bien d’autres bénéfices que l’argent. Et heureusement que l‘homme ne se réduit pas à un homo economicus !

Alors si tu crois en tes produits/services, à la vente à distance et aux différents medias qui permettent de toucher ta cible avec les bons arguments, mettons ensemble les mots en musique, et déclenchons des ventes !